Voici les 8 équipes participantes des EU VCT Stage 3 Challengers 2

Apprenez à les connaître.

Image via Riot Games

Le tournoi final européen des Challengers de l’année inaugurale du VCT est proche. 8 équipes de VALORANT participeront au bracket de double-élimination des Challengers 2 avec seulement 2 places restantes pour les EMEA Challengers playoffs.

Composée des 4 équipes du bas de classement des Challengers One et 4 autres du dernier qualifier qui a eu lieu, il s’agit de la dernière chance pour ces équipes de se qualifier aux Masters 3 Berlin ou Champions. Voici ces équipes.

Fnatic

Photo via Riot Games

En avril, Fnatic a brisé le roster originel SUMN FC qui avait été recruté au début de l’année en ajoutant Derke et Magnum au lieu de tsack et Moe40. Ce swap a semblé être l’ingrédient manquant dans sa recette du succès, puisque l’équipe a ensuite participé à presque toutes les compétitions régionales et internationales pour le reste du Stage 2. Des Challengers 2 aux Masters Reykjavik, l’équipe a remporté 11 de ses 14 matchs, en ne perdant que contre Liquid dans la grande finale des EMEA Challengers Finals et deux fois contre Sentinels en Islande. Pendant cette compétition, Derke s’est hissé au sommet des scores d’Europe, alors que l’énergie communicative de l’IGL Boaster a marqué les fans dans le monde.

Mais le début du Stage 3 ne s’est pas déroulé comme prévu pour Fnatic. Le reste de l’Europe s’est énormément renforcée et la montée d’une nouvelle super team potentielle, G2 Esports, a laissé une marque. Fnatic a déjà perdu deux fois contre l’équipe ; elle risque désormais de manquer les playoffs EMEA Challengers, ce qui pourrait avoir de sérieuses implications pour Boaster et ses coéquipiers.

Alliance

Image via Alliance

Les premiers adversaires de Fnatic en Challengers 2 sont Alliance, un roster international qui est resté longtemps en bas de classement de points. Comme Fnatic, elle est entrée sur VALORANT début 2021, avant le VCT, en prenant un roster tourné autour du leader Fearoth, qui était précédemment chez NiP. L’équipe s’est qualifiée aux EU Masters One, mais a été éliminée en premier des groupes après une défaite contre DfuseTeam (le futur roster de Team BDS) et Guild, en ne gagnant que 10 points VCT.

Le Stage 2 ne s’est pas vraiment amélioré. L’équipe a perdu dans le premier round des Challengers One, puis n’a pas réussi à sortir des qualifiers des Challengers 2. Avec le procès de l’ancien pro de CS:GO xms terminé, Alliance a cherché un remplaçant : l’irlandais Elric « juseu » Belland pour le Stage 3. Dans le qualifier fermé du Challenger 2, l’équipe a remporté une victoire contre BIG et a su remonter dans les scores EMEA avec un run dans les playoffs de Challengers.

Team Liquid

Photo via Riot Games

Comme Fnatic, le run de la fin du Stage 2 qui était stellaire n’a pas assuré non plus de grand départ pour le Stage 3. Avant le début du Stage 2, Liquid a échangé ec1s pour le jeune prodige finlandais de CS:GO, Jamppi. Et après quelques autres événements Challengers, tout s’est arrangé en Challengers 2 du Stage 2. Le spectacle de Scream et Jamppi s’est avéré couronné de succès, en atteignant les EMEA Challengers Finals où l’équipe a terminé première pour se qualifier aux Masters 2 de Reykjavik.

Liquid a terminé quatrième en Islande, bien qu’ayant lutté contre des équipes occidentales comme Version1 et Fnatic. Les deux côtés se sont rencontrés pour la quatrième fois dans les 3 derniers mois, dans le premier round des Stage 3 Challengers 1, où Fnatic l’a emporté une nouvelle fois, pour la 3e fois. Tout comme Fnatic, Liquid a ensuite perdu contre G2 et doit désormais terminer deuxième des Challengers 2 pour éviter de manquer le prochain événement Masters.

Team Vitality

Image via Team Vitality

Vitality est tombée sur le chemin de Liquid au premier round. Et comme le roster de CS:GO de Vitality, celui de VALORANT n’a pas eu la meilleure saison 2021. FrenzyGoKill a été recruté en février et deux joueurs ont été échangés fin mars. Juste un mois après, le coach a été changé puis l’un des derniers joueurs a été bench, alors qu’il n’avait été recruté qu’une semaine auparavant.

D’un autre côté, le nouvel ajout, shalaby, un joueur égyptien qui était chez Anubis Gaming, a bien rempli plusieurs rôles pendant le qualifier fermé des Challengers 2. Ses plays sur Skye, Raze et Sage ont joué un rôle important dans les 3 victoires d’affilée de l’équipe contre WAVE, NiP et les gagnants de First Strike, Team Heretics. Ces victoires leur ont offert le tournoi principal des Challengers 2 et maintenant, il ne leur manque que quelques victoires pour obtenir les points VCT nécessaires.

Team BDS

Images via BDS and Riot Games | Remix by Scott Robertson

Les anciens d’Opportunists ne peuvent plus se passer de leurs opportunités. Avant leur acquisition par la structure française en pleine explosion, les joueurs ont atteint les Masters One et n’étaient qu’à quelques rounds de Haven pour arriver en playoffs. Mais ils ont tout de même gagné 20 points VCT et, un mois plus tard, se sont qualifiés aux Stage 2 Challengers 2 en signant avec Team BDS.

L’équipe n’a pas eu le même succès en Challengers 2. Si l’overtime sur Bind contre Liquid s’était terminé différemment, BDS aurait pu être la première équipe à rejoindre Fnatic en EMEA Challengers Finals. Après s’être qualifiée en Stage 3 Challengers Once, elle a perdu contre Guild et Liquid, en les manquant finalement. Si l’équipe ne parvient pas à réussir en Challengers 2, ce sera certainement la fin pour le reste de la saison.

TENSTAR

Images via TENSTAR and Riot Games | Remix by Scott Robertson

Team BDS affrontera TENSTAR, l’une des équipes en Challengers Two qui représente une base de joueurs britannique puissante. La structure anglaise est entrée sur VALORANT en mai en recrutant le roster de Tarren Mill roster, un groupe de joueurs qui n’a pas encore fait de vagues dans le VCT.

Cela a changé en Stage 3, quand l’équipe a commencé l’open qualifier en battant presque Vitality afin d’atteindre les Challengers One. Mais ce résultat équilibré leur a valu une invitation au qualifier fermé des Challengers 2, où les 3 matchs ont été gagnés, contre WAVE, Team Queso et Team Heretics.

Giants Gaming

Images via Giants Gaming and Riot Games | Remix by Scott Robertson

Comme TENSTAR, Giants Gaming est une équipe qui a enfin fait ses preuves dans le VCT. La structure espagnole est entrée sur VALORANT en juin dernier, mais a déjà fait plusieurs changements de roster à cause de l’acquisition de joueurs dans d’autres équipes et des résultats moyens dans les deux premiers stages.

Giants a du traverser les deux sets d’open qualifiers en Stage 3. Et comme TENSTAR, l’équipe a remporté les 3 matchs d’affilée dans l’upper bracket contre BIG, Vitality et Alliance. C’es d’ailleurs la seule équipe à n’avoir pas perdu une seule map au cours du qualifier.

Rix.GG Thunder

Images via Rix.GG and Riot Games | Remix by Scott Robertson

Rix.GG Thunder est une autre équipe composée de joueurs britanniques comme Fnatic, Liquid et TENSTAR. Tout comme Giants Gaming, l’équipe s’est séparée de ses joueurs de 2020 mais a eu du mal à obtenir de bons résultats avec ceux de 2021, qui comprend toujours quelques joueurs initiaux : Luzuh, frei et lecoach weber. L’équipe n’a pas réussi à se qualifier à un tournoi Challengers, en Stage 1 et 2.

Mais en Stage 3, elle a réussi l’open qualifier pour atteindre le closed et entrer dans le tournoi principale des Challengers 1. La chance ne leur a pas souri et l’équipe a perdu contre les deux finalists : Acend et G2. Mais cela leur a tout de même offert une place en Challengers 2. Et maintenant, avec 2 des meilleures équipes d’Europe qui ne seront pas sur leur chemin, les joueurs pourraient faire mieux dans ce bracket totalement européen.