Les meilleurs champions sur Wild Rift pour dominer sa lane

Si vous visez haut, il vaut mieux être au courant des évolutions de la meta.

Quand on voit combien le marché du jeu vidéo mobile est devenu populaire ces 10 dernières années, il est surprenant de voir que la version mobile de  League of Legends ait mis autant de temps à faire son arrivée sur la scène. Mais vaut mieux tard que jamais : la version beta de Wild Rift, la version mobile de LoL, s’est lancée.

Bien que le jeu ressemble exactement à sa version PC, Wild Rift n’est pas un simple portage du jeu sur la plateforme : les développeurs ont refait tout le code du jeu et ont remodelé les assets graphiques pour adapter le jeu le plus possible au mobile.

Beaucoup de joueurs old-school peuvent penser que la communauté gaming est moins compétitive sur mobile notamment en termes de gameplay, mais ce n’est pas le cas.

Les jeux mobiles sont bien plus accessibles que leurs versions PC, ce qui peut faire augmenter drastiquement le nombre de joueurs actifs. Non seulement Wild Rift est un jeu compétitif par nature, mais en plus, le fait d’être soutenu par l’un des meilleurs organisateurs de tournois esportifs au monde : Riot Games, lui permettra d’offrir à des millions de joueurs un objectif pour atteindre les plus hauts rangs.

Pour atteindre le sommet du ladder, connaître les tenants et aboutissants de la meta et tous les aspects du jeu sera crucial. Peu importe ses capacités individuelles, un joueur qui ne se plie pas à la meta sera toujours un cran derrière les autres.

Les champions suivants ont dominé leur lane ces derniers mois, mais il suffit de quelques nerfs pour couper court au règne d’un champion : utilisez-les avant qu’ils ne soient patchés dans de futurs rééquilibrages.

Voici les meilleurs champions sur Wild Rift pour chaque lane.

Baron lane

Assez souvent, le Baron ou la toplane seront les coins de la carte les plus isolés, ce qui rendra les champions avec une bonne survivabilité cruciaux notamment en cas de gank adverse.

Enchanter ses bottes avec la téléportation permettra de réagir à toutes les situations sur la carte, et si les choses ne se déroulent pas comme prévu, vous pourrez toujours splitpush pour faire diversion.

En plus d’être tanky, les champions suivants sont assez puissants pour solo-kill la plupart des champions sur Wild Rift.

Fiora

Screengrab via Riot Games

La lane Baron est essentiellement un duel. Fiora est potentiellement la meilleure duelliste sur Wild Rift, et ses capacités lui permettent de mettre la pression sur tout adversaire tout en lui donnant assez d’espace pour contrer toute tentative de gank.

Ce qui fait de Fiora l’un des meilleurs champions de la lane Baron est sa capacité à dicter le rythme de la lane. Souvent, vos adversaires se retrouveront à réagir à vos actions plutôt que l’inverse. Riposte permet à Fiora de retourner les situations qui ne sont pas en sa faveur et, quand c’est utilisé correctement, cela peut permettre aux alliés de réagir.

Garen

Image via Riot Games

Le kit de Garen lui offre plusieurs outils d’utilitaire qui font de lui un must-have dans toute composition d’équipe. Son passif lui permet de régénérer ses PV rapidement et l’une de ses capacités d’attaque lui sert aussi de cleanse, ce qui lui permet de d’annuler tous les effets qui le touchent.

Son ultime inflige des dégâts bruts, ce qui lui permet de ne pas manquer de kills et le rend difficile à contrer notamment à cause de son silence infligé aux adversaires qu’il touche.

Jungle

Les junglers ont le potentiel pour avoir le plus d’impact sur l’issue d’un match. Leur capacité à aider toute lane en difficulté peut faire de la vie des adversaires un cauchemar et prendre la victoire.

Quand ils ne sont pas contestés, les junglers ont le potentiel de dominer une partie juste avec le farming. Leur capacité à prendre d es objectifs par eux-mêmes comme des dragons en font des outils de valeur pour leur équipe même quand ils prennent du retard dans la partie.

Lee Sin

Screengrab via Riot Games

La plupart des joueurs apprennent à tenir leur lane. Quand les deux équipes ont un niveau similaire, le destin de la partie est souvent décidé par les junglers et le joueur le plus créatif de la map détruit le Nexus.

Les capacités de Lee Sin offrent assez d’espace aux joueurs pour improviser des ganks et attraper les ennemis par surprise. Lee Sin n’a pas de mal à nettoyer la jungle, une caractéristique importante pour les joueurs afin qu’ils restent toujours en avance sur les autres.

Kha’Zix

Screengrab via Riot Games

Jouer Lee Sin peut être plus gratifiant par rapport à prendre Kha’Zix, mais seulement quand les joueurs savent comment utiliser complètement le potentiel de Lee Sin. Kha’Zix partage un style similaire à Lee Sin en early, mais son focus passe sur le late game car il a un rôle différent pour son équipe.

Le kit de capacités de Kha’Zix est assez facile à comprendre par rapport à Lee Sin. Kha’Zix a besoin de plus d’attention sur le positionnement car il faut être aussi précis que possible à la fin des parties. L’objectif principal sera de nettoyer les champions fragiles avant que les combats ne commencent pour laisser l’équipe dans une mauvaise situation.

Mid Lane

Les midlaners sont les pivots d’une bonne lineup. Ils sont connus pour apporter les dégâts dans une teamfight, et excellent surtout pour les duels contre des champions fragiles. Les champions en midlane sont sur la lane la plus dangereuse de Wild Rift, car elle a le plus de points d’entrée. Cela fait des junglers une véritable menace, ce qui signifie qu’ils doivent jouer avec tous les sens aux aguets pour ne pas donner de kills.

Katarina

Screengrab via Riot Games

Les champions en mid ont souvent hâte de snowball pour aller sur les autres lanes et aider leurs alliés.

Katarina farm rapidement et peut mettre de la pression sur ses adversaires en lane en les sortant de leur zone de confort. Le kit de Katarina comprend aussi des outils de mobilité, donc elle ne sera pas facile à éliminer. Cela lui permet de jouer autour des ganks de la jungle et d’être flexible quand elle gank d’autres lanes. En teamfight, il faudra détourner l’attention des ennemis pour utiliser l’ultime au bon moment pour infliger des dégâts massifs.

Ziggs

Image via Riot Games

La capacité de burst de sorts est caractéristique des midlaners. En plus de lancer des bombes aux adversaires, Ziggs est très bon pour push les lanes.

Son passif renforce ses auto attaques et accompagne un set de sorts explosifs qui permettent de push sa lane. Si vous remarquez que l’ennemi retourne à sa base, vous pouvez facilement réduire les PV d’une tourelle de moitié tout en contribuant aux teamfights grâce à votre ultime à très longue portée.

Dragon lane

Bien que la dragon lane semble être la plus simple de toutes, elle a une dynamique très différente des autres. Quatre champions peuvent se retrouver sur cette lane, avec 2 jouant le rôle de support.

L’objectif des supports est de garder leur ADC en sécurité, alors que les ADC se focalisent sur le fait de s’enrichir via le farm des sbires.

AD carry

Jinx

Image via Riot Games

Pour simplifier le rôle d’ADC, il se résume aux auto attaques. Et le champion qui excelle en la matière est Jinx.

Un ultime global qui lui permet de sécuriser des kills complète son set de sorts, qui lui permet de scale sur sa vitesse d’attaque. Elle a les outils nécessaires pour rattraper les ennemis et pour fuir les ganks adverses avec sa troisième capacité.

Kai’Sa

Screengrab via Riot Games

La plupart des ADC dans le jeu nécessiteront un positionnement parfait pour pouvoir continuer à infliger des dégâts sans se faire éliminer. Kai’Sa est l’un des rares champions qui a un outil de mobilité, et elle peut faire des rotations autour d’un combat comme nul autre champion du jeu.

Les capacités de Kai’Sa lui permettent d’infliger des dégâts massifs aux ennemis isolés, et elle a aussi des outils pour réduire la distance vers les ennemis. Il est possible de les utiliser pour commencer un combat ou éliminer les ennemis restants qui tentent de fuir.

Supports

Un ADC ne peut survivre sans un bon support à ses côtés. Les supports s’assurent que l’ADC reste vivant et se concentrent sur le fait de créer des opportunités qui, dans le meilleur des cas, se terminent en kills.

Alistar

Screengrab via Riot Games

Les ADC qui ne peuvent pas créer leurs propres opportunités ont souvent besoin d’un champion qui peut initier les combats avec eux.

Alistar apporte non seulement de la durabilité à la lane en offrant un soin passif, mais il peut aussi initier les combats en un clin d’œil. Le combo pour ramener les ennemis dans les lignes alliées est un grand classique et attraper l’ADC ennemi dans ce combo donne quasiment la victoire du combat. Si votre ADC s’en sort sur sa lane, il est aussi possible de prendre l’opportunité de gank le mid avec Alistar. Assurez-vous de faire attention en faisant vos rotations car votre ADC sera laissé seul et vulnérable.

Nami

Image via Riot Games

Le hook est l’une des mécaniques les plus compliquées sur Wild Rift, mais plusieurs champions ont des hooks de styles différents. Si celui de Blitzcrank ne vous convient pas, vous pouvez en choisir d’autres qui reposent sur une compétence de CC.

Nami est possiblement l’enchanteur support le plus agressif du jeu. Alors que sa cage peut être parfois difficile à réussi, son passif qui lui permet d’accélérer peut lui faciliter la tâche. Son soin est aussi crucial pour sécuriser l’ADC, mais il peut aussi être utilisé pour achever ou poke des ennemis.

Le réel potentiel de Nami se débloque au niveau 6 avec son ultime, sa vague de disengage ; il est alors presque impossible de gank sa lane. Il peut aussi être utilisé pour engage des combats.