Nemesis explique qu’il n’a reçu « aucune offre européenne » à la suite de son départ de Fnatic

Il ne jouera pas en LEC pour le Spring Split.

Photo via Riot Games

L’ancien midlaner de chez Fnatic Nemesis a révélé que la raison derrière sa décision est de se retirer de la compétition durant le Spring Split.

Le joueur de 21 ans a expliqué durant un stream qu’il n’avait pas reçu aucune offre des équipes européennes pour le prochain split, ce qui signifiait qu’il devra attendre des offres d’autres régions. Mais ces offres n’étaient « pas suffisamment intéréssantes » pour lui, selon son tweet.

« Evidemment, je ne peux pas dévoiler les offres que j’ai reçu, mais je peux dire que je n’ai reçu aucune offre européenne, » a-t-il expliqué sur son stream hier soir.

Nemesis a été remplacé par l’ancien midlaner de Cloud9 Nisqy plus tôt cette semaine, ce qui a amené son départ de l’équipe League of Legends de Fnatic.

Nemesis a passé deux ans avec Fnatic avant son départ plus tôt ce mois-ci. Il a aidé Fnatic a capturer la deuxième place dans les Splits Summer et Spring de la LEC, mais ils ont perdu contre G2 aux deux finales. Pendant sa mission, Fnatic s’est classé dans le top 8 des Worlds que ce soit en 2019 ou en 2020.

Le midlaner slovène pourrait peut-être avoir reçu des offres nord-américaines pour jouer en LCS pour le prochain Spring Split, mais ce ne sont que des spéculations. Il y a de nombreuses importations européennes dans la région, la plus notable étant celle de Perkz de chez G2, qui a récemment rejoint C9 après cinq passés avec l’organisation européenne.

Nemesis est un midlaner talentueux européen, donc il pourrait peut-être revenir pour le prochain Summer Split.