Les meilleurs builds de NBA 2K22

Pour devenir un grand joueur de Ma Carrière, il faut choisir le bon build.

Image via Visual Concepts

Prendre un build optimal sur NBA 2K22 Ma Carrière, qui convient à votre style de jeu, est important si vous voulez que votre personnage virtuel devienne l’un des meilleurs dans la ligue et prenne la couronne de LeBron James.

Vous pourrez créer votre build avant de commencer votre aventure Ma Carrière, et ce sera le moment de définir voter role, taille, poids et autres encore. Les compétences à assigner au build détermineront quel type de joueur il faudra utiliser. Ce guide offre quelques conseils importants, surtout pour les débutants sur NBA 2K, mais gardez à l’esprit qu’il faudrait essayer de faire un build qui conviendra à votre style de jeu. Par exemple, il n’y a pas d’intérêt à créer un tireur à 3 points si vous préférez les dunks et layups.

Voici les meilleurs builds sur NBA 2K22 dans l’ordre des gardiens, avants et centres.

1) Marqueur de tirs à 2 points

Ce build est l’une des meilleures options si vous voulez jouer un gardien rapide qui pourra faire des layups et dunks, mais aussi faire des actions à 3 points et tirs à mi-distance. Ce joueur pourra aussi maintenir sa propre défense si vous distribuez bien les points.

Il faudra que ce personnage soit agile, donc choisissez enter un 6.2 et 6.4, et prenez le poids et envergure minimaux. Pour ce qui est des points, investissez beaucoup dans les attributs d’attaque comme le layup, dunk, tir à mi-distance, et tir à 3 points. Comme vous ferez un gardien de points, gardez-en pour le Playmaking, car il ne faudra pas manquer de passes trop souvent.

Si vous ne dépensez pas vos points dans des attributs comme le dunk sans élan, contrôle de poste et défense intérieure, vous devriez avoir plus qu’assez de points pour rendre votre joueur très bon en défense en investissant ceux-ci dans la défense de périmètre et en interceptions.

Après avoir fini, vous devriez voir l’écran avec des options comme les tirs de cheville et une bonne précision. Si vous êtes sur la next gen, il faudra en choisir deux, mais si vous êtes sur la génération plus ancienne, il en faudra qu’un. Choisissez votre favori et votre personnage devrait ressembler à John Wall et James Harden.

2) Facilitateur Sharpshooting

Ce build est surtout fait pour les joueurs qui veulent avoir un tireur à 3 points et donner quand même quelques assistances au fil de la partie. Si vous avez des compétences sur NBA 2K22, c’en est un bon à essayer.

Encore, choisissez une taille entre 6.2 et 6.4 pour que le personnage ne perde pas trop de vitesse, un poids minimal et une envergure maximale, car vous serez une machine à points dans tous les cas. Mettez tout ce qui est possible à mi-distance, 3 points et un lancer libre, pour ne pas être sanctionné quand ils font des fautes. Et ils en feront.

N’investissez pas trop dans les finitions car ce n’est pas l’intérêt du build. En faisant cela, vous aurez assez de points pour booster la précision de passe, tenue de la balle, vitesse avec, défense de périmètre et interceptions. C’est un build fait pour carry l’équipe, donc si vous ne savez pas comment timer vos tirs, ce n’est peut-être pas le meilleur build pour vous.

Vous pourriez avoir un joueur qui deviendrait comme Stephen Curry.

3) Two-way slasher

Ce build est sûrement le plus polyvalent de la liste. En tant qu’avant, vous devriez idéalement être bons pour passer la balle, finishing, et la défense. Cela semble être trop difficile pour les débutants, mais pensez que vous aurez un joueur équilibré qui pourra littéralement aider des deux côtés sur le terrain si vous passez du temps sur votre jeu.

Prenez une taille de 6.6, 178 pounds et une envergure maximale. De cette façon, vous serez encore agiles, mais aussi assez forts pour ne pas être persécuté par les adversaires et maximiser l’envergure car vous ne ferez pas de tirs, seulement la défense et finishing. C’est pour cela qu’il se nomme un two-way slasher.

Concentrez-vous sur les points en tirs proches, layup avec élan, dunk avec élan et sans. Passez les stats de tirsautres que le lancer libre et investissez beaucoup de points dans la tenue de balle et vitesse avec. Vous devriez avoir assez de points à mettre en défense de périmètre, interception et rebonds de défense, car vous voudrez aider l’équipe en prenant quelques points, même si vous n’aurez pas la taille d’affronter les plus grands.

Quand vous aurez fini, vous pourrez avoir un joueur ressemblant à celui des Phoenix Suns, Shawn Marion.

4) Stretch four

Ce build permettra à l’avant pour tirer de la portée des 3 points de dépendre seulement des tirs à courte distance, en faisant des layups et dunks. Le joueur allemand Dirk Nowitzki était bon et a créé une sorte de mode pour la génération future.

Créez un joueur de taille 6.9 et choisissez un poids autour de 190 pounds car il n’est pas là pour combattre des joueurs comme Shaquille O’Neal. Mettez une envergure de 88 inches pour aider ses mécaniques de tir, et dépensez beaucoup de points en mi-distance, 3 points et un lancer libre.

Même si vous ne mettrez pas beaucoup de points en finishing, la difficulté de ce build est de prendre des tireurs à 3 points puis piéger le CPU pour défendre proche du périmètre, pour bouger et tirer de mi-istance ou terminer avec des layups ou dunks. Gardez les points de playmaking pour investir en stats de défense comme les rebonds, défense d’intérieur et les blocks. Vous ne serez pas le type de joueur protecteur, mais les badges feront de vous un défenseur OK.

5) Paint beast

Ce build est totalement différent du stretch four. Il consiste purement à mettre des dunks au lieu de vous inquiéter des mécaniques de tir. Ce n’est pas le build le plus meta, mais c’en est un bon et roll back dans les années NBA, un moment où les stars étaient des grands comme Kareem Abdul-Jabbar et Hakeem Olajuwon.

Prenez une taille de 7.1, poids maximal et envergure max aussi, car vous ne chercherez pas d’attributs de mobilité ou de tirs. Dépensez une bonne partie de vos points en tir proche, dunk avec élan et sans. Ignorez complètement le tir à part la stat de lancer libre, car vous ne voulez pas que le CPU hack a-Shaq votre personnage. Un très bon moyen d’utiliser ce build en attaque est d’aider vos coéquipiers en mettant en place des écrans, cela fera de très bonnes choses pour votre note de match dès qu’ils tireront un 3 points.

Mettez tout ce que vous pouvez en défense intérieure, rebonds défensifs et offensifs et blocs pour devenir le meilleur protecteur de la NBA et effrayer les joueurs qui voudraient vous affronter proche du panier. Ce build est loin de ce que l’on voit en NBA aujourd’hui, mais vous deviendrez un très bon joueur si vous apprenez à utiliser ses forces.