Le guide de débutant sur CS:GO

On arrive pour le gameplay intense, on reste pour les souvenirs marquants.

Bienvenue dans Counter-Strike: Global Offensive, un jeu de tir à la première personne en ligne qui est toujours populaire 20 ans après la création de la licence.

CS:GO est un jeu d’équipe édité par Valve et qui est sorti en août 2012.

Valve a créé la licence de Counter-Strike en novembre 2000, mais le jeu n’est devenu populaire que trois ans plus tard avec Counter-Strike 1.6. Depuis, Counter-Strike est devenu l’un des plus grands jeux compétitifs au monde avec une audience esport occidentale importante.

Pour jouer à CS:GO, il suffit de créer un compte Steam et télécharger le jeu. Il est devenu gratuit.

Les bases du gameplay

CS:GO est un jeu qui oppose deux camps : les terroristes (Ts) et les anti-terroristes (CTs).

Le mode de jeu utilisé par défaut en compétition est le Bomb Defusal, mais il existe de nombreuses alternatives comme Wingman, Hostage Situation, Arms Race, Deathmatch, Demolition ou encore Weapons Expert. Bomb Defusal est similaire au mode Search and Destroy de Call of Duty, mais en comparaison, les parties de CS:GO sont bien plus longues.

Les joueurs ont une vie par round sur Bomb Defusal (sans respawn). L’objectif principal de ce mode de jeu est d’éliminer les 5 adversaires dans la limite de temps imparti, qui est de 1mn05. Mais ce n’est pas tout.

L’objectif des Terroristes est de poser une bombe sur le site A ou B, puis de le défendre avec succès jusqu’à ce qu’elle s’enclenche. Les anti-terroristes, de leur côté, doivent défendre ces sites jusqu’à la fin du temps imparti. Si la bombe est posée, les CT ont 40 secondes pour soit éliminer tous les attaquants, soit la désamorcer. S’ils n’y arrivent pas pendant ce délai, les CT perdent le round.

Le mode compétitif de CS:GO comporte 30 rounds et oppose deux équipes de cinq joueurs. Une partie casual, d’un autre côté, peut s’arrêter après 15 rounds. La différence principale entre les deux est le système d’économie, qui est plus simple en casual.

Ce système d’économie est aussi ce qui sépare CS:GO des autres FPS (à part le récent VALORANT qui s’en est inspiré). Les joueurs démarrent un round avec un pistolet à la main et 800 dollars à dépenser pour acheter et améliorer de meilleures armes comme des snipers, fusils d’assaut, SMG ou encore fusils à pompe.

Avant chaque round, les joueurs ont 15 secondes de délai appelé « freeze time » pour acheter des armes et d’autres items. Les armes ne peuvent pas être remboursées, donc il faut faire attention à chaque achat.

Esports

CS:GO a l’une des plus grandes scènes esportives du monde occidental. Les équipes professionnelles voyagent toute l’année à travers le monde pour faire des compétitions et remporter le cash prize, les trophées et la gloire.

Tout comme les sports traditionnels, maîtriser CS:GO nécessite des heures innombrables de travail et de motivation. Les efforts ne sont pas essentiellement physiques, mais jouent majoritairement sur le mental. Le développement des mécaniques individuelles et du travail d’équipe peuvent demander des années de travail. L’endurance physique joue un rôle tout aussi important que la force mentale.

L’éditeur de CS:GO, Valve, tient un tournoi à 1 million de dollars de cashprize deux fois par an : des Majors. Dans un Major, les joueurs viennent de plusieurs régions du monde pour participer à ce qui est le tournoi le plus prestigieux de la scène.

En général, il y a 24 équipes participantes en tout, mais cela varie en fonction des années. Le prochain Major était originellement prévu pour le 9 novembre 2020 à Rio de Janeiro, mais il a été reporté à cause des mesures de confinement liées à la pandémie du coronavirus. Son cashprize s’élève à 2 millions de dollars.

Les Majors comprennent des équipes d’Europe, d’Amérique du Nord, d’Amérique Latine, d’Asie et d’Australie en général, mais cela peut aussi changer en fonction des années.

En compétition, chaque round se divise en trois phases : la pré-exécution, l’exécution et le retake. La pré-exécution consiste, pour les terroristes, à préparer une stratégie pour la prise d’un site puis passe en phase d’exécution pour tenter de prendre le site. Si l’opération réussit, les anti-terroristes entrent dans la phase de retake où ils auront 40 secondes pour reprendre la situation en main et éviter la défaite.

Dans la plupart des cas, les équipes s’affrontent dans un format de best-of-five pour déterminer le vainqueur du match. Les capitaines et coachs peuvent aussi se coordonner pour décider de quelles cartes bannir et à choisir pour les points, ainsi qu’en cas d’égalité.

Les cartes sur lesquelles les matchs sont joués sont choisies parmi le pool appelé « Active Duty » que Valve modifie environ deux fois par an. Pour le moment, les cartes sont Inferno, Train, Mirage, Nuke, Overpass, Dust II et Vertigo.

Skins

Les joueurs de CS:GO connaissent tous ces fameux skins d’armes. Ils font partie des items cosmétiques du jeu avec les sprays, badges de profils et stickers qui sont purement esthétiques et ne changent pas le gameplay. Les skins d’arme sont particulièrement populaires et certains ont une valeur particulièrement conséquente.

Communauté

La communauté de CS:GO n’est pas vraiment connue pour sa bienveillance et ses joueurs polis. Quand la tension monte, la rage n’est jamais très loin. Les comportements toxiques et incorrects sont monnaie courante.

Il ne faut pas prendre à coeur ce que les joueurs disent, ou l’expérience de jeu ne sera plus agréable ; la toxicité ambiante ne devrait pas non plus conduire à se mettre au niveau des autres. La positivité, en particulier dans un match compétitif, peut changer l’issue d’une partie en encourageant les joueurs à faire de leur mieux.