Valkyrie domine la meta d’Apex Legends

L'année 2 de l'ALGS arrive, et les pros se tournent vers Valkyrie. La meta de Valkyrie va-t-elle durer ?

Image via Respawn Entertainment

Finalement, on aurait dû lever les yeux au ciel depuis le début.

Avec l’année 2 des Apex Legends Global Series qui est à quelques semaines de son lancement et les qualifications de pré-saison qui sont en cours, un changement dans la meta pro rendra plus intéressante la Pro League de cet automne. Les équipes autour du monde choisiront de prendre Valkyrie dans leur composition. La pilote a bénéficié d’un pic récent de popularité, surtout grâce aux rotations permises par son ultime.

TSM n’est pas la première équipe à avoir montré la compo Valk. SCARZ a par exemple remporté l’édition européenne du ALGS Championship Year 1 en utilisant Valkyrie, alors que Kungarna a pris le titre nord-américain avec la compo Valkyrie-Gibraltar-Caustic , exactement la même que celle utilisée par TSM. Ces équipes étaient certainement en minorité à l’époque, car beaucoup de joueurs ont décidé de s’éloigner des… ultimes non-fiables.

Que l’utilisation de Valkyrie par TSM ait lancé une mode ou simplement surfé sur la vague qui arrivait déjà, cela a peu d’importance en regardant les faits : les pros se tournent vers Valkyrie. Dans la Weekly Series BFC récente, plus de la moitié des équipes du lobby utilisaient des compositions avec Valkyrie avec 4 des 5 meilleures équipes, dont TSM. La légende a été encore plus populaire dans les ALGS Preseason Qualifiers, avec des équipes laissant tomber des légendes comme Octane pour Valkyrie.

Apex, comme la plupart des battle royales, met l’accent sur les rotations : changer de zone, que ce soit dans le prochain cercle ou non, partir ou engage une teamfight et, surtout, survivre aux adversaires. Ces besoins ont donné vie à la popularité de Wraith car son ultime permet de se téléporter en toute sécurité, puis Octane avec son jump pad qui permet d’aller encore plus loin que l’ultime de Wraith.

Valkyrie change fondamentalement le moyen avec lequel les équipes peuvent exécuter les rotations ; une bonne valkyrie peut les transporter sur toute une moitié de map. En outre, elle a la capacité de scanner les beacons comme Bloodhound et cela lui donne une double-fonction.

Valkyrie a le meilleur des deux mondes et les équipes peuvent jouer des personnages comme Gibraltar et Caustic avec elle. Caustic a surtout du succès en late game, où il est presque impossible d’éviter ses pièges, surtout que ses dégâts ignorent l’armure. Pendant longtemps, le problème a été de le faire survivre jusqu’à cette étape de la partie car son kit est plus faible au début, contrairement à Gibraltar, par exemple. Mais Valkyrie lui permet d’entrer dans cete compo sans perdre la force de Gibraltar au début et en obtenant autant d’informations que le feraient Bloodhound, Crypto ou Pathfinder.

Ce changement de meta provoque évidemment des maux de tête pour beaucoup de joueurs car parfois, les équipes en rotation comme Valkyrie finissent par atterrir directement sur d’autres équipes en provoquant des teamfights massives et des opportunités pour d’autres équipes. Il y a même le problème des équipes avec Valkyrie arrivant dans des très élevées de la map qui tirent sur des équipes en-dessous ou en utilisant les ultimes de Caustic et Gibraltar, atterrissant sur des équipes avant la fin du timer. Cela a été partiellement mentionné par le changement récent du timer en-dehors de la map, qui permet désormais aux joueurs d’être hors de la zone pendant 15 secondes au lieu de 30.

Quoiqu’il en soit, atterrir en-dehors de la map continuera à être un problème pour l’ALGS et la ligne entre les pros qui « utilisent » ou « abusent » du timer hors de la map est fine. Atterrir au sommet de gratte-ciels ou montagnes, comme dans la vidéo ci-dessus, leur offre un avantage qui leur permet de ne pas se faire agresser et tomber facilement sur des adversaires.

Même si les organisateurs de l’ALGS essaient de limiter cette utilisation de Valkyrie hors de la map, il ne semble pas que la meta de la légende s’en ira de si tôt sans qu’elle soit nerf ou qu’une autre légende introduite puisse lui faire de l’ombre. Son kit est trop polyvalent pour être ignoré : un ultime qui rend toutes les rotations possibles, la capacité passive de reconnaissance qui lui permet de scanner les balises et un tactique de dégâts qui dérange les adversaires. Elle compense tout ce dont elle manque en étant utile pour tout le reste ; et encore, c’est sans mentionner ses jets VTOL ou le scan passif qu’elle reçoit sur les adversaires quand elle est dans l’air.

On ne sait pas encore si cette meta durera, alors que le Challenger Circuit et la Pro League se lanceront dans quelques semaines. Les Preseason Qualifiers, du 2 au 9 octobre, devraient donner un élément de réponse.

Article original d’Adam Snavely, traduit de l’anglais au français.